top of page

De retour du Japon

Elise et Elyas ont pu participer à un échange de 3 semaines à Tokyo début septembre 2023


Bonjour à tous. Voici ici un compte rendu des trois semaines que j’ai eu la chance de passer au Japon. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, nous participons, Elyas et moi, à un échange linguistique organisé par le lycée et celui de Musashi, à Tokyo.

Je vous fais part ici de l’essentiel de mon voyage, de ce que j’ai pu voir ou faire l’expérience.

(Au restaurant d’udon, car la petite sœur de mon correspondant Kotaro en raffolait.

Moi aussi je pense.)

J’ai tout d’abord pu visiter Tokyo et ses environs (Shinjuku, Nakano, Shibuya, Harajuku, Kawagoe..) car les cours ne commençaient que le 8, et nous étions arrivés le 26 août. Pour résumer, Tokyo est effectivement très grande (j’aurais pu me perdre rien qu’avec le métro), dynamique et vivante, en expansion vers le ciel (avec des gratte-ciel dont je ne peux compter les étages ) et extrêmement peuplée (la petite Chihiro m’a dit 13 millions, dans mes souvenirs).


(En haut du mont Takao avec Kotaro et ses deux amis. C’était beau, même si le mont Fuji était caché par les nuages.)


Avant d’aller au lycée, j’ai participé à un camp d’intégration, à Akagi. Tout plein d’activités furent organisées, et le tout fut très amusant.

Le fait d’être la seule fille n’était évidemment pas facile, mais tout le monde était très gentil et essayait de m’intégrer. Nous avons, entre autre, allumé des feux d’artifices, mangé de la pastèque après l’avoir frappée les yeux bandés (suikawari), joué à plusieurs jeux, dont certains que je ne connaissais pas, comme l’hanafuda (koikoi).



(Il d’agit là d’une photo avec notre groupe de randonnée, le camp était à 15 minutes de marche sur la gauche je dirais.)


Les températures à Tokyo tournaient chaque jour autour de 34*C, et l’humidité y était aussi très forte, rendant les journées plutôt pénibles. Cependant, je suppose que l’on s’y habitue? Le seul jour où la température fut supportable fut celui du typhon. Des trombes d’eau s’abattant pendant des heures, accompagnées de vents relativement violents.


Enfin, jusqu’à la fin de mon séjour, j’ai pu participer aux cours, et ai pu donc voir comment se déroulait une journée d’école japonaise. Elles sont évidemment différentes des nôtres, mais on retrouve des similitudes, tout de même.


(L’atelier cuisine pendant les 2h de français était très instructif et amusant par exemple!)


Tout le monde était très accueillant et je ne garde que des bons souvenirs! J’ai pu visiter entre autres le club d’astronomie, et c’était assez impressionnant de voir le toit tourner et se rétracter!

(Photo avant le départ, à l’aéroport, avec nos partenaires d’échange, leurs parents (et frère), ainsi que le référent au lycée d’Elyas. Merci tout le monde!)


Merci encore à tous ceux ayant rendu ce voyage possible, que ce soit Mme Furihata, M. Frimont, Mme Hishinuma, M. Sugiyama, nos parents à Elyas et moi; tout le monde. J’ai vécu de merveilleuses choses grâce à vous et je vous en suis reconnaissante. Je continuerai de travailler dur en japonais! Merci.

Elise B. ( TG1 )



Bonjour, je m’appelle Elyas et j’ai eu la chance de partir au Japon durant l’été et la rentrée 2023/2024. Ce voyage fut organisé à l’occasion d’un échange scolaire : en effet, en mars 2023, j’ai accueilli un étudiant japonais, MITANI Kota, avec qui j’ai partagé de très bons moments. Du 25 août au 15 septembre, c’était donc à mon tour d’effectuer le déplacement, direction Tokyo et le Lycée Musashi. Le voyage n’a pas été de tout repos : départ de Bordeaux et premier vol d’1h30 jusqu’à Francfort, puis escale de 8h avant d’embarquer pour le très long courrier jusqu’à Haneda. Ce vol a duré presque 12h !!!


Durant la première partie du séjour, et donc pendant une dizaine de jours, je me suis rendu chez Kota. J’ai pu rencontrer sa mère, son père et son frère. Ils se sont montrés tous très gentils avec moi et m’ont intégré à leur famille comme si j’en faisais partie depuis longtemps. Ils m’ont fait découvrir leur quotidien : leur manière de vivre, leur façon de manger, leur nourriture et boissons et même la manière dont ils passent leur temps en famille. Je peux vous assurer que c’est une famille qui aime beaucoup le sport, notamment le baseball et le basketball ! En effet, ils sont tellement « accros » qu’ils suivaient les matchs y compris en voiture grâce à leur écran de bord ! J’ai pu constater ce grand intérêt dès qu’ils m’ont récupéré à l’aéroport !


Durant mon séjour chez eux, j’ai été accueilli comme un roi ! Ils m’ont emmené partout où je voulais et se sont montrés extrêmement disponibles !



Le premier jour, la mère de Kota m’a conduit dans un centre commercial pour découvrir les infrastructures japonaises. J’ai pu faire un tour au gacha gacha, et après nous sommes partis faire les courses. C’est quand même assez différent de chez nous : les Japonais utilisent beaucoup plus de plastique et la vie là-bas est bien moins chère qu’en France. Comme je leur avais dit que j’avais très envie de visiter des sanctuaires, ils m’ont emmené dans celui de Hie-Jinja. A près l’avoir visité, nous avons mangé du Yakiniku et nous sommes allés au Kyosumi Garden.

Le lendemain, nous sommes allés à Shibuya pour découvrir le mythique Nintendo Store, le Capcom store et le Pokémon center, que tous les fans de jeux vidéos ou mangas connaissent ! Nous avons fini la journée à un grand temple qui s’appelle le Meiji-Jingu. Nous avons également visité de grand quartiers très connus tels que Ikebukuro, Asakusa, Akihabara…

Avant d’aller au Lycée Musashi, avec une trentaine de lycéens et des correspondants d’origine autrichienne, nous sommes allés à un « camp d’intégration », le camp Akagi. Là-bas je me suis fait de nombreux nouveaux amis ! J’ai fait la rencontre de mon référent au lycée, Hatekeyama, un 1ère année et un garçon très gentil, avec qui, non seulement, j’ai beaucoup ri mais aussi bien travaillé. Nous étions 4 par chambre. Nous dormions sur des matelas que nous devions installer tous les soirs sur des tatamis. Les Japonais m’ont appris de nombreux jeux de cartes et m’ont fait participer à des activités diverses et variées telles que le Hanabi (feux d’artifices), l’ouverture de pastèque à l’aveugle avec un sabre en bois ou encore la randonnée. Après ces quatre jours et une fois rentrés chez Kota, le lendemain, nous sommes allés tous ensemble au Studio Harry Potter et c’était juste MAGIQUE ! Le jour d’après fut le changement de famille.


Au bout d’une semaine et demie passée avec la famille Mitani, nous avons effectué le changement ; cela m’a quand même rendu triste de changer de famille parce que je me sentais très bien avec eux…Mais cela a été l’occasion de rencontrer ma deuxième famille hôtesse qui s’est montrée tout aussi gentille et accueillante. J’ai donc passé les derniers 10 jours chez Ryota et ses parents.

Ils m’ont emmené à Kamakura ou « Little Kyoto », qui se trouve à 2h du centre de Tokyo et où j’ai pu voir de loin le mont Fuji. C’est une ville qui est très populaire pour son architecture traditionnelle et son 2ème plus grand Bouddha du Japon.

Après ces derniers jours de vacances scolaires, arriva ensuite la semaine de cours avec la rentrée au lycée Musashi -il faut rappeler que les périodes scolaires au Japon ne sont pas les mêmes que les nôtres ; par ailleurs, les établissements privés, comme le lycée Musashi, ont leur propre calendrier…-. Le premier jour, soit le 8 septembre, nous avons dû, Elise, l’autre lycéenne de Saint-Exupéry, et moi, monter sur scène dans l’amphithéâtre du lycée pour faire un discours en tant qu’élèves français. Je remercie alors tous les administrateurs et organisateurs de nous avoir aussi bien accueillis.


Une fois en cours, j’ai pu remarquer que les élèves sont très complices avec les professeurs ; ils sont un peu bruyants mais savent rester silencieux quand le moment le demande, qualité qui n’est pas donnée à tout le monde et que je respecte. Comme je l’imaginais, les Japonais apportent leur bento, soit une petite boîte avec différents compartiments contenant de quoi déjeuner, ou vont manger dehors. Le lycée est vraiment grand et contient beaucoup de salles pour les clubs ; je remercie d’ailleurs le club de musique de m’avoir joué « Joyeux anniversaire » version jazz, la veille de mon départ, puisque c’était mon anniversaire. Ce moment fut très beau !

Avec Hatekeyama, le dimanche, nous sommes allés au Disneyland de Tokyo et j’ai passé un très bon moment.


A la fin de mon séjour -et avant le long périple du retour- , le dernier jour, nous avons eu un entretien avec M. le proviseur du lycée Musashi, que je remercie de m’avoir accueilli pour cet échange et qui aime Shingeki no kyojin comme moi !

Je tiens également à dire un grand Merci à mon proviseur, M. Frimont et ma professeure de Japonais, Mme Furihata qui m’ont donné la possibilité de vivre cette expérience extraordinaire. Pour finir, je remercie ma mère sans qui ce voyage n’aurait pas eu lieu. J’espère pouvoir retourner au Japon et retrouver tout le monde une deuxième fois.

Merci encore.

Elyas


84 vues0 commentaire

Comments


bottom of page