top of page

Visite du port de la Pallice en BTS C2


Dans le cadre de nos études, notre classe de seconde année de BTS Commerce international du lycée Saint Exupéry a eu l'opportunité d’effectuer la visite du port de commerce de la Pallice à La Rochelle. Ce port que beaucoup ne connaissent que de nom se situe dans la zone de Portneuf à l’ Ouest de La Rochelle et est un lieu que l'on peut qualifier d'extraordinaire : il s’étend sur 276 hectares ce qui équivaut à environ 394 terrains de foot.

En quelques chiffres le port de la Pallice est

● le cinquième port maritime français,

● le seul en eau profonde de la façade Atlantique,

● le premier port français importateur de pâte à papier

● le deuxième port français exportateur de céréales.

Le port de La Rochelle est un acteur économique d'envergure. En effet, cette infrastructure de l’Etat regroupe 1 715 emplois générés dans la Communauté d’Agglomération Rochelaise et 16 000 emplois indirects.

Lors de la visite, nous avons été guidés par Monsieur Chotard ; dirigeant d'une agence maritime au sein de la société Sica Atlantique créée en 1890. L'agence maritime où 2 étudiants de la promotion ont d'ailleurs eu la chance de réaliser un stage au cours du BTS touche différents secteurs tels que le commerce, l’administration, la communication, la finance. M. Chotard nous a évoqué l'aspect humain de son travail, insistant sur les relations interculturelles avec les nombreux équipages des cargos entrant dans le port. Il a pu souligner à quel point la maîtrise de l’anglais est primordiale afin de pouvoir communiquer avec toutes les nationalités.

Au niveau de l’une des 5 parties du port nommée le “Quai Lombard”, devant un impressionnant cargo de 180 mètres, chargé de blé en partance vers Cuba, notre classe, grâce à l'expertise de M. Chotard, a eu l'occasion d'en apprendre beaucoup sur le port et son fonctionnement.

Nous nous sommes rassemblés autour de l'immense maquette à l'échelle 1/1000 présentant le port et ses environs qui permet une vue panoramique incroyable. Tous équipés de chasubles fluorescentes et des casques de protection, nous avons ensuite visité les silos de céréales du port. L'exportation de céréales représente en effet 5 millions d’euros par an ce qui représente 37% du trafic total du port.


Avec nos camarades nous avons également eu l’opportunité de pouvoir observer le service qualité, ce qui nous a permis de prendre conscience de la rigueur des contrôles des biens chargés, qualité essentielle à toute exportation, selon les professionnels "un seul grain de blé pourrait impacter toute une cargaison".


Au cœur de nos cours, le transport maritime a été bien illustré par cette visite, nous ne regarderons désormais plus les cargos de la même façon. Merci à tous ceux qui nous ont permis la concrétisation de ce projet.



50 vues0 commentaire

Comments


bottom of page