top of page

Voyage à Paris sur la piste du Japon

Les 24 élèves de la classe terminale de japonais sont partis à Paris les 10 et 11 avril : un voyage scolaire sur le thème de la  " Découverte de la Culture et des Arts japonais à Paris"

Nous avons visité le Musée Guimet, la Maison de la Culture du Japon, le quartier japonais, le cimetière du Père Lachaise et le Musée Albert Kahn.

Un moment culturel très riche et convivial pour nos élèves qui ont suivi ensemble ces  trois années de cours de japonais.

Merci à l'établissement de son soutien à ce projet. Nous remercions la Région de nous avoir accordé une aide financière.

 

Le Musée Guimet 

Nous avons eu le droit à une visite guidée de l’étage japonais, en commençant par différentes représentations de Bouddha, en faisant le lien avec des œuvres contemporaines japonaises. Puis nous avons vu différentes œuvres d’époques, comme des vases, des estampes ou encore des bijoux. Cette visite nous à permis d’en savoir plus sur la religion, l’histoire ainsi que la culture japonaise.  Jasmine (  TG4 )

Nous en avons appris plus sur la relation qu’ont les japonais avec leur(s) religion(s) et leurs croyances. Par ailleurs la conférencière nous a expliqué la mythologie japonaise, en nous racontant plusieurs de leurs histoires, comme celle de la naissance du monde comme celle de la déesse Amaterasu, déesse du soleil. Puis nous avons eu droit à une visite libre de 45min dédiée aux autres étages qui sont portés sur les autres cultures asiatiques (cultures indiennes, coréennes, chinoises...). Nous avons visité le reste des collections japonais, qui comportait des représentations miniatures des bâtiments d’époques, ainsi que des vêtements d’époques. 

Issongo  ( TG4 )


Le Quartier japonais 

Après avoir été à la maison de culture du Japon, nous nous sommes dirigés vers le quartier japonais appelé “Rue Sainte-Anne”. Arrivés sur place, Mme Furihata et Mr Bernier nous ont laissés partir afin de choisir chacun, par groupe de 6 environ, le restaurant de notre choix. Pour notre part, le restaurant choisi était “Kintaro” et se situait assez loin du point de départ. C’était alors une bonne occasion de découvrir le quartier, rempli de magasins asiatiques et de restaurants donnant aussi envie les uns que les autres.

Après une vingtaine de minutes de marche, nous sommes enfin arrivés devant le “Kintaro”. Tout de suite après être entrés, une odeur incroyable nous est venue dessus. Accueillis rapidement, nous avons découvert le menu, constitué de plats que nous n’avions seulement vu dans les mangas ou animés japonais. Certains ont pris des “ramen”, d’autres des “katsu-karee”: ce sont des morceaux de porc ou de poulet, posés sur du riz, agrémentés de curry japonais. Tout le monde a bien sûr adoré son plat, plus généralement le restaurant, grâce à des serveurs très conviviaux.

Tiana  et Miyana ( TG4 )


Le musée Albert Kahn  ( Jardin japonais ) 

Le jardin du musée Albert Kahn est situé en bordure de Paris à Boulogne-sur-Seine. Ce jardin de quatre hectares, était à l’origine attenant à la maison d’Albert Kahn et fut monté de part en part entre 1895 et 1910 grâce aux multiples voyages du propriétaire. En effet, Albert Kahn ayant traversé de nombreux pays au cours de ses voyages, eut décidé de faire ramener des pièces de plusieurs peuples et contrées dans son jardin. Il décide d’appuyer son projet de jardin sur un modèle utopique de paix universelle.

Par conséquent, il fera d’abord appel à un paysagiste français en 1895 qui mettra dans le jardin une serre et un verger, puis il fera venir plus tard en 1998 des maisons en pièces détachées venues du Japon afin de constituer un jardin rassemblant un réel savoir-faire. Albert Kahn avait aussi fait créer des parties reproduisant plusieurs forêts de France ( Vosges…) ainsi qu’une partie anglaise bordant le jardin français, même celle-ci a presque entièrement disparu ( il n’en reste qu’une chaumière).

Ce jardin est donc un mélange entre le Japon et la France et rassemble des éléments de ces cultures. Plus tard au cours du XXe siècle, une bonne partie du jardin sera détruite ( causes naturelles, vieillissement…) et ne sera réhabilité et modifié entièrement qu’en 1990 avec la collaboration du paysagiste japonais Fumiaki Takano, effaçant les différentes parties du jardin japonais ( partie village/  partie temple).

Astride, Lilyrose  (TG6 )  et Noélie ( TG4 )


La Maison de la Culture du Japon 

Durant notre voyage à Paris avec la classe de Japonais, nous avons eu l’occasion de visiter la MCJP  Nous avons débuté notre visite par la boutique, où nous avons pu découvrir de nombreux objets traditionnels, et tirés de la culture pop. Nous avons poursuivi notre visite dans l’entrée, où une exposition d’Ikebana (composition de plantes). C’était très élégant, avec beaucoup

d’originalité et d’inventivité. C’était aussi très agréable de voir les noms des étudiants (car c’était des étudiants en école de composition artistique qui avaient créé cette exposition), afin de pouvoir connaître les écoles.

Puis nous sommes allés à la bibliothèque de la MCJP. La richesse des collections couvrant la littérature, l'histoire, l'art et la société contemporaine japonaise permettent à tous les admirateurs de cette culture d’y trouver goût . La bibliothèque offre un environnement calme et propice à l'étude, avec des espaces dédiés à la lecture et à la recherche. Un des points positifs est l'aspect multilinguistique, avec des livres en français, en anglais et en japonais. Nous avons pu profiter de ce cadre pour explorer les nombreux livres et documents disponibles. Nous avons eu à faire un petit exercice de lecture sur un livre qui nous inspirait.

Lily a prit un livre sur la faune marine illustré , Tanguy a prit Nana, un manga des années 2000, et Noa a prit « Esprit et Créatures du Japon” de Lafcadio  Hearn, qui raconte les légendes urbaines japonaises avec de magnifiques illustrations. Après notre passage à la bibliothèque, nous sommes montés en étages, afin d’assister à une présentation traditionnelle de cérémonie de thé. Si quelques personnes se sont endormies par la douceur du moment, d’autres ont été fascinées par la prestation. Deux femmes se sont présentées à nous, sans dire un mot,

effectuant un peu machinalement, leur cérémonie, avec un homme nous expliquant depuis le bord de la scène, la signification des mouvements, et un peu d’histoire du thé. Nous avons appris que le thé est un moment privilégié entre l’hôte et l’invité / les invités, un moment de calme et de partage, avec un vrai respect des objets qui nous entourent. C’est d’ailleurs de la Chine que leur vient les couverts en porcelaine ! Nous avons tous les trois beaucoup apprécié la cérémonie du thé, leur coiffure et vêtements étaient d’une grâce innée. C’est d’ailleurs avec plaisir que nous avons participé, par la suite, à un exercice de préparation de thé ! Nous avons goûté un thé matcha d’une grande qualité, et avons eu droit à des petites grues en papier, pour nous porter chance et santé.

Noa , Tanguy  et Lily ( TG4 )

 

Le cimetière du Père Lachaise 

 

Le jeudi matin plus particulièrement, nous sommes allés au cimetière du Père Lachaise. Là-bas nous avons recherché la tombe de Nonaka Motoske. Seulement un petit groupe à rechercher la tombe, les autres ont pris le temps de chercher des tombes de personnes connues. En effet, il y a beaucoup de célébrités enterrées au cimetière du Père Lachaise comme Edith Piaf ou Molière. Nonaka fut un japonais ayant fait un voyage de deux mois en bateau et qui s’acheva à Paris car il mourut là-bas.

Il est décédé le 16 Juin 1862 et ce fut le premier japonais mort à Paris.Le cimetière est découpé en arrondissement et la tombe se trouve dans le cinquième. Elle est bien cachée car elle est dans l’herbe entre de nombreuses pierres tombales. La tombe de Nonaka est petite et très discrète.Quand nous avons réussi à trouver la tombe après environ une demi heure de recherche, nous avons pris des photos avec le groupe. Malgré sa simplicité, nous avons trouvé la tombe très belle.

A la fin, avant de partir, nous avons déposé quelques grues en origami pour lui rendre hommage.

Tristana  et Noéline ( TG4 ) 

  

Cette visite matinale était fort intéressante bien que trop courte à notre goût. Ce cimetière est vraiment magnifique et intéressant, il est presque étonnant sur certaines tombes comme celle de Molière qui est au final plutôt décevante. On sent que ce cimetière est chargé d'histoire et de personnalité historique comme de personnes tout à fait normales. La tombe de Nonaka était vraiment particulière car elle avait une face en français avec la traduction mal interprétée de l'époque et de l'autre une face en japonais réalisé des années plus tard. En conclusion c'était la meilleure visite du séjour bien que vraiment trop courte par rapport au temps passé à la visite d'après.

Florian ( TG3 ) et Allya ( TG2 )

 

 

 

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Dossiers d'inscription en BTS - Rentrée 2024

A l'issue des réponses Parcoursup, vous pourrez télécharger, compléter et nous transmettre votre dossier d'inscription : BTS Commerce International : BTS Négociation et Digitalisation de la Relation C

Comments


bottom of page